Le décolletage dans la Vallée de l'Arve

A l’origine, le décolletage dans la Vallée de l'Arve comprend deux branches :

Les pièces d’horlogerie
A la fin du XIXe et au début du XXe siècle, les horlogers genevois donnent aux paysans de la vallée des pièces à assembler pendant les mois d’hiver. Ces derniers, très actifs dans les alpages l’été, manquent d’activité pendant la saison froide. Travailler pour les horlogers de la Suisse voisine leur permet de compléter leurs revenus.

Au marché de Cluses, tous les lundis sont consacrés aux échanges commerciaux : les paysans rapportent leurs assemblages et récupèrent de nouvelles pièces pour la semaine à venir. Puis petit à petit, les paysans commencent à fabriquer eux-mêmes les pièces à assembler, dans les granges d’abord, puis les premiers ateliers voient le jour.


Les pièces industrielles
Au début du XXe siècle, un Clusien, inspiré par une machine qu’il découvre à une Foire à Nuremberg, conçoit sa propre machine à fabriquer les vis et les écrous. C’est ainsi que commence la fabrication de petites pièces d’assemblage, pour les cycles d’abord, puis l’automobile, l’électroménager, des années 1920 aux années 1950.